Glossaire

A

Abri fiscal

Véhicule de placement (ex. REER), ou placement (ex. les fonds des travailleurs) qui permet à un investisseur d’obtenir des crédits d’impôt, un report d’impôt ou un autre avantage fiscal.

Acceptation bancaire

Titre de créance émis par une entreprise qui jouit de la garantie d’une banque. La banque accepte de donner sa garantie en cas de défaut de l’entreprise qui emprunte moyennant des frais payables par l’émetteur du titre. Les échéances peuvent varier de 1 jour à 365 jours.

ACP

Voir association canadienne des paiements.

Acte de prêt

Document juridique qui encadre un prêt. on y trouve toutes les modalités du prêt de même que les obligations des parties concernées.

Acte de prêt hypothécaire

Document juridique qui encadre le prêt hypothécaire. on y trouve toutes les conditions et modalités du prêt hypothécaire de même que les obligations des parties concernées.

Actif

Tout ce qui vous appartient. c’est l’ensemble de vos avoirs. il peut s’agir de l’argent que vous détenez dans un compte-chèque ou un compte d’épargne, de biens personnels, de placements, d’immeubles, etc.

Actif sous-jacent

Actif à partir duquel est déterminé la valeur d’un produit dérivé (option d’achat ou de vente, contrat à terme, etc.)

Action

Part de propriété émise par une société. les actions sont émises par les sociétés et elles en représentent une part de propriété.

Action à droits de votes multiples

Action qui donne au détenteur plus d’un droit de vote.

Actionnaire

C’est la personne, physique ou morale, qui détient des actions ordinaires ou privilégiées d’une ou de plusieurs sociétés.

Action avec droit de vote

Action qui donne le droit à son détenteur de voter les propositions qui sont soumises à l’assemblée des actionnaires.

Action cotée en bourse

Action d’une société qui se négocie en bourse. pour qu’une société soit inscrite, elle doit répondre à certains critères, règles et règlements, et payer des droits d’admission.

Action non votante

Anglicisme. Voir action sans droit de vote.

Action ordinaire

Part de propriété émise par une société. à titre de propriétaire, le détenteur d’actions ordinaires a généralement le droit d’élire les administrateurs et de voter sur certaines décisions concernant les activités de la société. il a habituellement droit à une part de l’actif restant de la société si celle-ci est dissoute. les actions ordinaires donnent droit de recevoir des dividendes, si ces dividendes sont déclarés par la société. ce type d’action n’a pas de date d’échéance.

Action privilégiée

Action qui est émise par une société. l’investisseur qui en achète détient donc une part de propriété dans cette société. une action confère habituellement à son détenteur le droit de recevoir un dividende fixe avant que des dividendes ne soient versés aux détenteurs d’actions ordinaires de la société.

Le détenteur d’actions privilégiées a également droit à une partie de l’actif résiduel de la société si elle est dissoute. sauf exception, il n’a aucun droit de vote. dans de nombreux cas, cette action comporte des caractéristiques particulières tel le droit pour le détenteur de se faire rembourser à certains moments. elle peut également être convertible. elle donne alors le droit à son détenteur de la transformer en action ordinaire à un prix établi d’avance. la plupart des actions privilégiées n’ont aucune échéance, mais certaines sont rachetables au gré de l’émetteur. d’autres sont à dividendes cumulatifs, c’est-à-dire que les dividendes qui ne sont pas versés au cours d’une année s’accumulent.

Action sans droit de vote

Action qui n’accorde pas à son détenteur le droit de voter les propositions qui sont soumises à l’assemblée des actionnaires.

Action subalterne

Action qui comporte un droit de vote limité ou aucun droit de vote, à moins de circonstances spéciales.

Action votante

Anglicisme. Voir action avec droit de vote.

Agence de notation

Agence spécialisée dans l’évaluation du risque de crédit que représente un titre pour un investisseur. Une telle agence attribue des cotes qui permettent à l’investisseur de comprendre le niveau de risque de crédit que représente le titre qu’il étudie.

Aux États-Unis, les principales agences sont Moody’s et Standard&Poors. Au Canada, la principale agence est Dominion Bond Rating Service.

Agence de notation de crédit

Anglicisme. Voir agence de notation.

Analyse ascendante

Expression qui se veut la traduction de « Bottom-up » et qui signifie que, pour les fins de décisions d’investissement, l’analyse est effectuée en commençant par les éléments les plus spécifiques avant de considérer les éléments les plus généraux. Cette expression s’utilise par opposition à « analyse descendante ».

  • Exemple :

    L’analyse ascendante favorisera d’abord l’examen d’une entreprise pour ensuite analyser l’impact sur la concentration sectorielle, la concentration par pays et l’exposition à la devise.

Analyse descendante

Expression qui se veut la traduction de « Top-down » et qui signifie que, pour les fins de décisions d’investissement, l’analyse est effectuée en commençant par les éléments les plus généraux avant de considérer les éléments les plus spécifiques. Cette expression s’utilise par opposition à « analyse ascendante ».

  • Exemple :

    L’analyse descendante favorisera d’abord l’examen du contexte économique mondial suivi du contexte du pays, du contexte sectoriel pour enfin considérer le titre.

Analyse fondamentale

Méthode d’évaluation de la valeur future d’une société ou de la valeur de ses actions en se basant sur sa santé financière (états financiers), ses concurrents, la conjoncture économique, etc.

Analyse quantitative

Analyse basée uniquement sur des calculs de ratios, de rendements et autres données quantitatives.

Analyse technique

Méthode d’évaluation de la valeur future d’une entreprise ou de la valeur de l’action d’une société en se basant notamment sur l’analyse de graphiques illustrant le cours des actions et le volume de transactions.

Arbitrage

Opération qui consiste à acheter sur une Bourse, par exemple un titre, une devise ou une marchandise, et à les revendre simultanément sur une autre Bourse. L’idée est que l’achat et la revente ne s’effectuent pas au même prix, de sorte que l’arbitrage rapporte un profit à celui qui l’exécute. Ce type d’opération peut convenir uniquement à des négociateurs chevronnés.

Association canadienne des paiements

Association sans but lucratif créée par une loi fédérale en 1980. Elle s’occupe notamment des systèmes nationaux de compensation et de règlements, ainsi que d’autres activités visant à effectuer ou échanger des paiements.

Au comptant

Type d’opération permettant d’acheter ou de vendre immédiatement des actifs à un cours défini en fonction des conditions de marché contre le versement d’une somme. L’expression « titre au comptant » est utilisée par opposition à « instrument financier dérivé » pour lequel il n’y a pas nécessairement versement d’une somme.

Australasie

L’Australasie est la région du globe qui inclut l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Polynésie française et d’autres pays de cette région.

Autorité des marchés financiers

Organisme qui encadre les marchés financiers québécois et prête assistance aux consommateurs de produits et services financiers. Sa mission est de veiller à la protection du public en appliquant les lois et règlements qui régissent les secteurs d’activité suivants : assurances, valeurs mobilières, institutions de dépôt (à l’exception des banques) et distribution de produits et services financiers.

Aversion pour le risque

Tendance naturelle d’un investisseur en vertu de laquelle, il choisira l’investissement le moins risqué pour le même rendement. Par extension, l’investisseur peut choisir un investissement moins risqué offrant un rendement plus faible.

Avoir net

Valeur d’un actif de laquelle on soustrait les dettes.

B

Bénéfice par action ordinaire

Bénéfice net d’une société pour un exercice ou une année donnée qui est divisé par le nombre d’actions ordinaires en circulation.

Billet à ordre

Titre de créance par lequel un emprunteur s’engage à payer une somme convenue à une date donnée.

Bloc de contrôle

Une quantité d’actions détenues par un seul investisseur. Ces actions sont généralement conservées à long terme et permettent d’exercer une influence significative sur les orientations de l’entreprise.

Bon du trésor

Titre émis par le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux. Il s’agit d’un prêt consenti par l’épargnant au gouvernement émetteur. Il est vendu en grosses coupures, à partir de 1 000 $ et l’échéance est d’au plus un an.

Bourse

Marché public organisé où s’échangent des titres au comptant ou à terme sur les valeurs mobilières.

BRIC

Acronyme qui désigne certains pays en émergence parmi les plus prometteurs. Il s’agit du Brésil, de la Russie, de l’Inde et de la Chine.

BTC

Sigle souvent utilisé pour désigner les bons du Trésor du Canada.

C

CAC 40

Indice de la Bourse de Paris, en France.

CAD

Symbole international du dollar canadien ($) sur le marché des changes. On utilise aussi les symboles $CA en français et CA$ en anglais.

Caisse de retraite

Fonds constitué par des cotisations et des revenus de placement et servant à couvrir les prestations prévues par le régime de retraite.

Calquer un indice

Action d’investir uniquement dans les mêmes titres et dans les mêmes proportions que ceux de l’indice de référence.

Capital-action

Partie des capitaux propres d’une société par actions qui représentent les apports des actionnaires.

Capitalisation

Nombre de fois par année que le montant des intérêts impayés peut être additionné au capital pour porter intérêt.

Capitalisation boursière

Évaluation de la valeur d’une société obtenue en multipliant le nombre d’actions ordinaires qui constituent le capital social de la société par sa valeur en Bourse.

Capitalisation boursière libre

Capitalisation boursière de laquelle est soustraite la juste valeur marchande des blocs de contrôle.

Certificat d’assujettissement

Document qui confirme qu’une personne travaillant à l’étranger peut continuer, par l’entremise de son employeur, de cotiser au Régime de rentes du Québec plutôt qu’au régime du pays étranger.

Certificat de conformité

Document qui atteste du respect des lois, règlements et politiques encadrant les activités du gestionnaire.

Certificat de placement garanti  (CPG)

Certificat de dépôt émis par les institutions financières. Il s’agit d’un prêt consenti par l’épargnant à l’émetteur. L’échéance varie entre trente jours et dix ans.

Chambre de compensation

Institution distincte d’une Bourse qui assure le paiement et la livraison des valeurs entre courtiers en valeurs mobilières.

Comité de retraite

Comité formé par des représentants des employés membres de la caisse de retraite et par des représentants des employeurs. Il s’agit de l’organisme décisionnel concernant tous les aspects de la caisse de retraite.

Compte de retraite immobilisé  (CRI)

Compte ouvert dans un établissement financier et dans lequel il est possible de transférer, à certaines conditions, l’argent accumulé dans un régime complémentaire de retraite au travail. Un CRI est comme un REER, mais il est « immobilisé », c’est-à-dire que vous ne pouvez sortir l’argent qu’il contient seulement pour vous procurer un revenu viager de retraite. Pour ce faire, vous devez transférer l’argent du CRI dans un fonds de revenu viager (FRV) ou utiliser cet argent pour acheter une rente viagère auprès d’une compagnie d’assurance vie.

Conformité

Action d’assurer le respect des lois, règlements et politiques qui encadrent une activité.

Conseiller financier

Personne possédant des connaissances financières en vue d’aider une autre personne (son client), généralement un particulier, à atteindre ses objectifs financiers à court, moyen et long terme.

Contrat à terme

Il existe deux types de contrat à terme : les contrats à terme boursier et les contrats à livrer. Dans les deux cas, il s’agit, pour les parties impliquées, d’un engagement légal d’acheter ou de vendre une quantité précise d’un élément d’actif à un prix et à une date fixée d’avance. Les contrats à terme se négocient sur toutes sortes de biens (céréaliers, viande, etc.) et de produits financiers (indices boursiers, obligations, actions ordinaires, etc.).

Contrat à terme boursier

Contrat qui se négocie en Bourse et dont les caractéristiques sont uniformisées en ce qui a trait à la quantité, à l’échéance, au lieu de livraison et à la qualité du bien négocié, ce qui en facilite le transfert d’un investisseur à un autre. Le prix est donc le seul élément qui fluctue pour la durée du contrat. Une chambre de compensation agit comme intermédiaire entre l’acheteur et le vendeur et garantit que les contrats sont respectés : il n’y a donc pas de risque de contrepartie.

Contrat de change à terme

Instrument financier dérivé par lequel une partie s’engage à livrer à une date future déterminée une certaine quantité d’une monnaie en échange d’une certaine quantité d’une autre monnaie. Le taux de change futur est ainsi déterminé d’avance, peu importe l’évolution réelle du taux de change de marché entre les deux monnaies concernées. Un tel instrument est largement utilisé dans des opérations de couverture du risque de change.

Contributions définies

Anglicisme. Vient de « defined contributions ». Voir régime de retraite à cotisations déterminées.

Corrélation

Statistique permettant de mesurer le degré de variation du rendement d’un actif financier par rapport à un autre, c’est-à-dire le degré de dépendance entre deux variables. Cette mesure est souvent utilisée afin de déterminer si les rendements d’un fonds commun fluctuent en fonction du marché ou d’autres catégories de fonds. En choisissant des fonds peu corrélés entre eux, on assure une bonne diversification du portefeuille.

Cote de crédit

Appréciation, habituellement par une agence de notation, de la solvabilité d’une entreprise (société ou gouvernement). La cote de crédit représente le résultat de l’évaluation de la capacité de l’entreprise de respecter ses obligations financières futures. Dans le cas de titres de créance, la cote de crédit est attribuée au titre et non à l’émetteur.

Cotisation à un reer

Montant versé à un régime enregistré d’épargne retraite.

Cotisations déterminées

Voir régime de retraite à cotisations déterminées.

Cotisation discrétionnaire

Cotisation fixée selon la volonté de l’employeur.

Coupon

Le coupon représente l’intérêt qui doit être payé régulièrement sur une obligation. Au Canada, les intérêts sont généralement payables tous les six mois jusqu’à la date d’échéance finale de l’obligation. Le dernier coupon est payable à la date d’échéance finale de l’obligation en même temps que le principal.

Le coupon est calculé par la multiplication du taux de coupon par la valeur nominale; le résultat de cette multiplication est divisé par le nombre de coupons par année.

  • Exemple :

    Un coupon de 10 % payable deux fois par année sur une valeur nominale de 10 000 $ donnera des intérêts semestriels de : 10 000 x 10 % ÷ 2 = 500

Coupon détaché

Se dit d’un titre obligataire qui ne comporte qu’un seul flux monétaire à l’échéance finale du titre. Un coupon détaché ne porte pas d’autres coupons périodiques. Un coupon détaché vient, à l’origine, d’une obligation entière dont on a découpé (de façon électronique) tous les coupons périodiques pour les vendre individuellement. La valeur nominale du coupon devient implicitement la valeur nominale du coupon détaché.

Cours

Dernier prix auquel un titre (ex. action, obligation, etc.) a été négocié. Peut être appelé aussi le cours du marché.

Cours acheteur

Prix le plus élevé qu’un acheteur accepterait de payer pour un titre, sujet à une quantité limite.

Cours vendeur

Prix le plus bas pour lequel un vendeur accepterait de vendre une certaine quantité de ses titres (actions, obligations, etc.).

Courtier

Personne qui agit comme intermédiaire entre deux parties, un vendeur et un acheteur, pour la conclusion d’opérations sur les marchés financiers ou immobiliers et qui est rémunérée en conséquence des services rendus. Ne pas confondre avec maison de courtage.

Couverture de change

Synonyme de couverture du risque de change. Voir couverture du risque de change.

Couverture du risque de change

Opération financière par laquelle un placement est mis à l’abri de la fluctuation du taux de change entre la monnaie dans laquelle le placement a été conclu et la monnaie d’origine de l’investisseur. Cette opération n’a aucunement pour effet de protéger le placement contre les fluctuations de la juste valeur du titre dans la monnaie dans laquelle le placement a été conclu.

CPG

Voir certificat de placement garanti.

Créance prioritaire

Titre qui donne au détenteur un droit de remboursement prioritaire sur les détenteurs d’autres titres émis par le même émetteur. Par exemple, la créance peut être associée à une garantie spécifique comme un édifice, de la machinerie, etc. La dette peut prendre la forme d’une obligation, d’un prêt, etc.

Créance secondaire

Titre qui ne comporte aucune garantie ou dont les garanties sont de rang inférieur aux autres créances de l’émetteur.

CRI

Voir compte de retraite immobilisé.

D

Date d’engagement

Date à laquelle une opération est conclue entre les parties. Généralement, le règlement de cette opération, c’est-à-dire la livraison des titres contre paiement, se fera à une date ultérieure appelée date de règlement.

Date de règlement

Date à laquelle se réalise une opération par la livraison des titres contre paiement. Généralement, l’opération a été conclue à une date antérieure appelée date d’engagement. On peut distinguer :

  • Date théorique de règlement: date prévue de règlement selon la norme du marché, ce qui est le cas de la grande majorité des opérations.
  • Date réelle de règlement: date à laquelle s’est effectuée la livraison des titres contre paiement.

Si la date réelle de règlement est différente de la date théorique, on dira que l’opération a été en défaut de règlement pendant cette période.

DAX

Indice de la Bourse de Francfort, en Allemagne.

Débenture

Titre de créance qui se comporte comme une obligation sauf en ce qui concerne les garanties. Une débenture n’est généralement pas garantie par de la machinerie, un immeuble, etc. La seule réputation de l’émetteur peut convaincre un investisseur d’acheter une débenture. En cas de liquidation, les détenteurs de débentures sont remboursés après les détenteurs d’obligations et avant les détenteurs d’actions privilégiées.

Débenture convertible

Débenture qui donne le droit à son détenteur de l’échanger contre des actions à certaines conditions, à un certain prix et en fonction de dates prédéterminées.

Débenture participante

Débenture dont la rémunération à l’investisseur est fonction d’un taux fixe qui peut être très faible et d’une rémunération variable basée sur la performance de l’entreprise (profits, ventes ou autres critères).

Déduction à la source

Voir retenue à la source.

Déficit actuariel

Montant manquant à la juste valeur des investissements de l’actif d’un régime pour couvrir adéquatement la valeur du passif actuariel.

Déficitaire

Un budget est déficitaire quand les dépenses dépassent les revenus.

Délit d’initié

C’est un acte illégal qui consiste à acquérir ou céder des titres en utilisant une information qui n’est pas accessible au public. La communication d’information privilégiée peut également être considéré un délit d’initié.

Dérivés

Voir instrument financier dérivé.

Dette d’entreprise

Dette contractée par une entreprise et garantie par son actif. La garantie peut être spécifique, c’est-à-dire sur un équipement spécifique, ou générale, c’est-à-dire sur l’actif général de l’entreprise.

Dette de premier rang

Voir créance prioritaire.

Dette en détresse

Anglicisme. Voir prêt en difficulté.

Dette junior

Anglicisme. Voir créance secondaire.

Dette senior

Anglicisme. Voir créance prioritaire.

Dette subordonnée

Créance de rang inférieur. Titre de dette qui donne à son détenteur des droits sur l’actif en cas de réalisation après d’autres créanciers.

Devise

Monnaie émise par un pays étranger.

Diversification

Stratégie qui consiste à choisir différents produits financiers pour un même portefeuille de placements. Chaque produit d’investissement a son profil de risque. Certains produits comportent un risque très élevé, d’autres très faible. Pour la plupart des investisseurs, l’élément le plus important est le profil de risque de l’ensemble de leur portefeuille de placements. En combinant divers placements dans votre portefeuille, vous pouvez réduire le degré de risque total pour un niveau de rendement espéré donné. http://www.questionretraite.com/maintenez-le-rythme-cest-payant/maximiser-son-epargne/lajout-dun-risque-diminue-le-risque-total/index.html

Dividende

Portion du capital d’une entreprise qui est remise aux actionnaires. Le dividende est généralement payable trimestriellement. Pour être payable aux actionnaires, le dividende doit être déclaré par une résolution du conseil d’administration de l’entreprise. Il est payable aux actionnaires enregistrés à une date précisée dans la résolution.

DJIA

Sigle de Dow Jones Industrial Average. Indice des 30 plus grandes entreprises cotées à la Bourse de New York.

Dollars d’aujourd’hui

Dollars tenant compte de l’augmentation du coût de la vie. Vous pourrez vous procurer avec chacun de ces dollars les mêmes biens qu’avec un dollar d’aujourd’hui. Ces dollars conservent donc le même pouvoir d’achat.

Droit de souscription

Titre qui permet au détenteur d’acquérir un certain nombre d’actions ordinaires d’une entreprise selon des conditions d’exercice prédéfinies dont la période de temps. Un marché boursier existe pour de tels titres.

Due diligence

Expression anglaise. Voir vérification au préalable.

E

EAEO

Acronyme qui signifie Europe, Australasie et Extrême-Orient. L’acronyme EAEO peut être utilisé pour désigner le marché en question. À noter que l’acronyme MSCI EAFE est une marque de commerce et que par conséquent, il ne peut être traduit par MSCI EAEO.

  • Exemple :

    On dira que l’indice MSCI EAFE est un indice reconnu sur les marchés EAEO.

EAFE

Acronyme anglais qui signifie « Europe, Australasia and Far East ». Voir EAEO.

Échéance

Dans le contexte de l’investissement, désigne le moment auquel un montant est dû à une autre partie. Peut aussi désigner le moment de la fin d’un engagement ou la date d’expiration d’un produit dérivé.

Effet de levier

Emprunter de l’argent dans le but d’investir. Cela amplifie les gains potentiels, de même que les pertes potentielles de tout placement. L’achat sur marge augmente donc le risque et devrait être envisagé avec prudence par les investisseurs. Si vous songez à emprunter de l’argent dans le but d’investir, assurez-vous de bien comprendre le risque que cela représente.

Émetteur

Se dit de l’entité qui fait appel aux capitaux du marché par l’émission de titres. Les titres émis peuvent être des actions, des obligations, etc. Les entités peuvent être un gouvernement, une société d’état, une municipalité, une société, etc.

Emprunt hypothécaire

Emprunt garanti par un lien sur un bien immobilier.

Encours disponible au public

Représente la portion du capital-actions d’une entreprise qui est disponible au public. La portion détenue par un actionnaire important qui contrôle l’entreprise et qui n’envisage aucunement de s’en départir est exclue de cet encours disponible au public. L’expression anglaise correspondante est « float ».

Équité

Anglicisme. Voir avoir net.

ERISA

Acronyme de « Employee Retirement Income Security Act of 1974 ». Loi en vigueur aux États-Unis qui protège les droits des Américains qui ont accès à un régime de retraite privé. Cette loi est comparable à la loi sur les régimes complémentaires de retraite en vigueur au Québec.

Excédentaire

Un budget est excédentaire quand les revenus sont plus élevés que les dépenses.

F

Facteur d’équivalence (FE)

Montant déterminé par l’Agence des douanes et du revenu du Canada et qui sert à la détermination du montant maximal de cotisations permis au REER.

Dans le cas de régime de retraite à cotisations déterminées, le FE correspond à la somme des cotisations de l’employeur et de l’employé pour l’année.

Facteur d’inflation

Taux ou pourcentage qui sert à calculer l’inflation.

FE

Voir facteur d’équivalence.

FED

Diminutif de « Federal Reserve ». Voir Réserve fédérale américaine.

FED FUNDS

Diminutif de « Federal funds ». Voir fonds fédéraux.

Federal Reserve

Voir Réserve fédérale américaine.

FERR

Voir fonds enregistré de revenu de retraite.

Fiduciaire

Personne physique ou morale (généralement une société de fiducie), qui a la responsabilité des valeurs déposées en fiducie et qui doit veiller à ce que toutes les clauses de l’acte de fiducie soient respectées.

Fiducie

Disposition en vertu de laquelle une personne ou une entreprise confie des valeurs (obligations, actions, etc.) à une autre personne (fiduciaire), qui s’engage à détenir et à administrer ces valeurs pour le bénéfice d’une ou plusieurs autres personnes ou entreprises.

Fiducie de revenu

Société de placement qui investit dans des entreprises à maturité qui génèrent des flux monétaires importants. Ces flux sont ensuite redistribués aux détenteurs d’unités de la société de placement qui reçoivent alors des flux constants.

FISC

L’organisme chargé de percevoir les impôts des particuliers.

Flux monétaire

Mouvement d’argent. Il peut s’agir d’un débours ou d’un encaissement. Dans le contexte du placement, un débours est généralement associé à un investissement ou à des frais alors qu’un encaissement est associé à un revenu (intérêt, dividende, loyer, honoraires, etc.) ou à la vente d’un titre.

FOMC

Sigle de « Federal Open Market Committee ». Ce comité du système de Réserves fédérales est le principal organisme responsable de la conduite de la politique monétaire des États-Unis.

Fonds autogénérés

Flux monétaires générés par les activités d’une entreprise. Les fonds autogénérés servent à estimer la capacité de croissance de l’entreprise.

Fonds commun de placement

Fonds mis en commun par des investisseurs afin de bénéficier d’une gestion professionnelle et des avantages rattachés à des montants plus élevés. L’achat et la vente des parts sont exécutés à la valeur liquidative de la part.

Fonds de couverture

Fonds dans lequel se trouvent principalement des positions acheteurs ou des positions vendeurs sur des titres, des marchés, etc., qui reflètent l’opinion d’un gestionnaire quant à la tendance probable de la valeur des titres ou des marchés considérés selon son style de gestion. Certains gestionnaires de fonds de couverture pratiquent l’arbitrage, c’est-à-dire qu’ils ne prennent pas position sur la direction future du marché mais cherchent plutôt à exploiter ce qu’ils perçoivent comme des inefficiences dans l’évaluation de certains titres.

D’autres gestionnaires évaluent le rendement relatif anticipé entre des marchés différents comme les obligations par rapport aux actions. D’autres encore évaluent le comportement possible entre des devises, etc.

L’expression anglaise « hedge fund » est souvent utilisée. On retrouve également l’expression « fonds spéculatifs ».

Fonds de pension

Voir régime complémentaire de retraite.

Fonds de revenu viager

Un FRV est comme un FEER, sauf qu’il est conçu pour recevoir les sommes immobilisées provenant d’un CRI ou d’un régime complémentaire de retraite. Le retrait minimal annuel est le même que celui du FEER. Le FRV doit procurer un revenu la vie durant. Vous devrez respecter le montant maximal de retrait permis par année.

Fonds distinct

Fonds émis par les assureurs. C’est un fonds similaire à un fonds commun de placement, mais comportant des garanties additionnelles. Par exemple, en cas de décès, vous pourriez être assuré de récupérer les sommes investies mêmes si vos placements ont chuté. Vous pourriez également bénéficier d’une garantie à l’échéance. Les éléments d’actifs investis sont détenus par un assureur séparément de ses autres éléments d’actifs, d’où l’appellation « fonds distinct ».

Fonds enregistré de revenu de retraite

Un FEER est comme un REER à l’envers : après avoir bâti votre REER dollar par dollar, vous pouvez le transformer en FERR. Le capital demeure à l’abri de l’impôt et seuls les retraits sont imposables. Vous pouvez faire des retraits réguliers ou « vider » votre FERR en un seul retrait. Mais vous devez faire un retrait minimal par année.

Fonds fédéraux

Montants déposés par les banques commerciales aux États-Unis auprès de la Réserve fédérale dans la gestion quotidienne de leur trésorerie. Le taux effectif sur les fonds fédéraux est le taux d’intérêt déterminé quotidiennement sur le marché interbancaire.

Le « Federal Open Market Committee (FOMC) » signale les décisions concernant la politique monétaire des États-Unis en fixant la cible du taux sur les fonds fédéraux.

Fonds mutuel

Voir fonds commun de placement.

Fonds négocié en bourse (FNB)

Fonds qui est négocié comme une action sur certaines Bourses. Ce fonds suit habituellement un indice de référence. À certaines conditions, l’investisseur peut demander le rachat de ses parts directement au fonds en échange des titres de l’indice.

Fonds spéculatif

Expression parfois utilisée pour désigner les « hedge funds ». Quoique correcte, l’expression « fonds spéculatif » comporte une charge péjorative. Il est préférable d’utiliser l’expression « fonds de couverture ». Voir fonds de couverture.

FNB

Voir Fonds négocié en Bourse.

FRV

Voir fonds de revenu viager.

Fusions et acquisitions

Expression généralement utilisée au pluriel. Fusion de deux entreprises ou acquisition d’une entreprise par une autre.

Future

Anglicisme. Voir contrat à terme.

G

Gardien de valeurs

Agent qui reçoit, livre et conserve les espèces et les titres pour des clients. Ses principales responsabilités incluent le règlement et la livraison des titres, la conservation des titres, la comptabilité de portefeuille, le paiement des intérêts et le suivi des événements de marché.

Gestion active

Gestion de portefeuille qui consiste à se démarquer d’un indice de référence en fonction de l’opinion du gestionnaire quant au comportement futur du marché. Pour créer de la valeur ajoutée, le gestionnaire se démarque par le choix de titres et le choix de secteurs.

La gestion active peut également représenter des opérations qui sont faites pour de courtes périodes, c’est-à-dire qui sont renversées peu de temps après avoir été initiées.

La gestion active s’applique aux actions, aux obligations, aux valeurs à court terme, à l’immobilier, etc.

Gestion indicielle

Gestion qui consiste à obtenir le même rendement que l’indice de référence par une composition identique du portefeuille.

Gestion passive

Gestion qui demande peu d’intervention active de la part du gestionnaire. La gestion passive peut se présenter sous deux formes :

  • « buy and hold » : qui consiste à investir et conserver le placement quel que soit le comportement du marché; et
  • indicielle : qui consiste à reproduire un indice de référence sans tenir compte de l’opinion du gestionnaire quant au comportement anticipé du marché.

Gouvernance

Façon de diriger et d’encadrer les affaires d’une entreprise ou d’un gouvernement tout en assurant un équilibre des pouvoirs entre la haute direction et son conseil d’administration ou ce qui en tient lieu.

Grande capitalisation

Société dont la capitalisation boursière basée sur sa juste valeur marchande est la plus élevée de l’indice concerné. Au Canada, les 60 plus grandes entreprises font partie de l’ensemble des grandes capitalisations. Par ailleurs, la définition peut varier d’un indice à l’autre ou d’un gestionnaire à l’autre; le critère qui détermine une entreprise de grande capitalisation peut être fixé par un montant de capitalisation boursière.

À ne pas confondre : l’indice S&P/TSX 60 n’est pas nécessairement composé des 60 plus grandes entreprises.

H

Horizon de placement

Période pendant laquelle un investisseur prévoit ne pas avoir besoin de recourir à ses fonds pour ses opérations. En principe, plus cette période est longue, plus l’investisseur peut se permettre une fluctuation de la juste valeur de ses investissements sans nuire à sa santé financière.

Hypothèque

Terme juridique qui désigne une sûreté grevant notamment un bien immobilier.

I

Identification d’une obligation

Une obligation est identifiée de façon unique à partir de trois éléments : l’émetteur, le taux de coupon annuel et la date d’échéance finale. L’émetteur permet de connaître la nature du risque de crédit implicite et, en conséquence, le rendement qui sera exigé. Le taux de coupon permet de déterminer les flux monétaires qui seront encaissés périodiquement. La date d’échéance finale permet de connaître la date à laquelle seront versés le dernier coupon et la valeur nominale. Selon le nombre de coupons par année, il devient possible de connaître la date de paiement de tous les autres coupons. Il est à noter que, à certaines conditions décrites dans le texte de l’obligation, la valeur à l’échéance finale peut différer de 100 % de la valeur nominale. À partir de ces données, les calculs de prix et de rendement sont possibles.

Immobilisé

Qui ne peut être utilisé que pour procurer un revenu de retraite.

Indexation

Rajustement d’un revenu en fonction de l’inflation.

Indice boursier

Indice conçu à partir des entreprises inscrites à une Bourse et de leur capitalisation boursière. Plusieurs indices répondant à des critères divers peuvent être considérés. L’évolution d’un indice est un reflet de l’ensemble du marché.

Le principal indice boursier utilisé au sujet des actions canadiennes est le S&P/TSX

Indice des prix à la consommation

Mesure du niveau général des prix de l’ensemble des biens et services.

Indiciel

Caractéristique d’un portefeuille qui est investi dans les mêmes titres et dans les mêmes proportions que l’indice de référence. Voir calquer un indice.

Inflation

Augmentation du prix des biens et des services. (http://www.questionretraite.com/maintenez-le-rythme-cest-payant/maximiser-son-epargne/les-points-sur-les-i-inflation-ipc-et-indexation/index.html)

Information privilégiée

Information encore inconnue du public et susceptible d’affecter la décision d’un investisseur raisonnable.

Infrastructures

Ensemble des éléments de base nécessaires à la vie économique d’un pays, d’un État, d’une province, etc. Il peut s’agir d’aéroports, d’autoroutes, de barrages hydro-électriques, de centrales de production d’énergie, de ponts, etc. D’un point de vue financier, un projet d’infrastructure se caractérise notamment par la génération de flux monétaires prévisibles.

Initié

Personne qui possède de l’information privilégiée, c’est-à-dire non connue du public.

Les transactions d’initié sont fortement encadrées afin d’éviter qu’un initié puisse réaliser un profit rapide en faisant une opération sur le titre de cette entreprise. Une personne qui ferait une telle opération en dehors des normes établies commettrait de facto un délit d’initié.

Insaisissable

Qui ne peut pas être saisi en cas de faillite ou de non-paiement de dette.

Instrument financier dérivé

Les instruments financiers dérivés sont des contrats, des engagements ou des ententes visant l’achat ou la vente d’actifs, ou l’échange de rendements à une date ultérieure. Ces instruments financiers sont dits « dérivés » parce que leur valeur est fonction de celle d’un actif financier qui leur est sous-jacent.

Intermédiaire financier

Établissement financier qui permet à des épargnants (personne, entreprise ou gouvernement) et à des emprunteurs de fonds (personne, entreprise ou gouvernement) de rencontrer leurs besoins respectifs.

Alors qu’un courtier permet à deux parties de conclure, entre elles, une opération par son entremise, un intermédiaire financier agit comme partie principale à l’opération en ce sens qu’il la fait pour son propre compte tant avec les épargnants qu’avec les emprunteurs de fonds. Il joue un rôle de canalisateur de l’épargne.

Intérêt

Montant versé par un emprunteur à un prêteur en guise de rémunération du capital utilisé.

Investissement socialement responsable

Placement dans des entreprises qui respectent certaines valeurs sociales, morales ou environnementales. Les principaux critères considérés sont généralement choisis parmi les suivants : alcool, armement, droits de la personne, jeu, pollution, pornographie, tabac, etc.

Dans le contexte d’un investissement socialement responsable, le pourcentage des revenus de l’entreprise liés à l’un ou l’autre de ces critères ne doit pas dépasser un certain seuil. On utilise parfois l’acronyme ISR ou l’expression « placement socialement responsable ».

IPC

Indice des prix à la consommation (Voir inflation).

J

Juste valeur

Valeur d’un placement qui reflète toutes les fluctuations qui découlent du comportement du marché ou de tout événement qui permet de considérer une plus ou moins-value. L’expression « valeur marchande » est souvent utilisée.

L

Levier

Situation d’un portefeuille dans lequel le montant total investi provient en partie de fonds propres de la part de l’investisseur et en partie d’un emprunt. L’exemple classique est l’achat d’un bien immobilier sur lequel il y a emprunt hypothécaire. Pour l’investisseur, le rendement doit être calculé sur la base des fonds propres.

Limite de cotisation reer

Montant maximal permis par les lois fiscales qui peut être déposé dans un REER.

Liquidité

Peut s’utiliser dans différents contextes :

  • Avoir l’argent liquide nécessaire pour respecter ses obligations financières. Être capable de verser le montant requis pour l’achat d’un titre, pour payer les salaires, etc.
  • Avoir des titres qui peuvent être vendus facilement sur le marché en bonne quantité, sans impact négatif sur le prix. Ce concept fait référence à la capacité de transformer rapidement et facilement un titre en argent liquide. Un titre liquide par opposition à un titre non liquide.

M

Maison de courtage

Société qui agit soit comme intermédiaire entre un vendeur et un acheteur, soit comme contrepartie à une opération avec un client. Dans ce dernier cas, la maison de courtage prend position pour son propre compte. On utilise parfois le mot courtier pour désigner une maison de courtage.

Marché de gré à gré

Se dit d’un marché où les titres se négocient directement entre deux parties. Les titres ne sont pas inscrits à une Bourse.

Marché des changes

Ensemble des participants qui négocient entre eux des monnaies à l’échelle mondiale. Les opérations peuvent être effectuées au comptant, par l’utilisation de contrat de change à terme ou par d’autres véhicules comme des options, des swaps, etc. Les principaux participants sont les banques, les grands investisseurs qui ont des investissements internationaux et les entreprises qui font du commerce à l’échelle internationale.

Marché du crédit

Ensemble des titres qui, aux yeux du marché, comportent un risque de crédit. De façon générale, ce concept est utilisé dans un contexte obligataire et représente l’ensemble des obligations émises par différents émetteurs autres que le gouvernement central du pays.

Marché monétaire

Ensemble des participants qui négocient entre eux des titres de créance dont l’échéance se situe à court terme. Les échéances varient de un jour à un an; elles peuvent même aller jusqu’à deux ans.

Les produits négociés sont des instruments au comptant comme des bons du Trésor, des acceptations bancaires, du papier commercial, etc. Des instruments financiers dérivés peuvent également être négociés. C’est le cas notamment des contrats à termes sur acceptations bancaires.

Marchés en émergence

Ensemble des pays dont les marchés boursiers et obligataires sont plus ou moins bien organisés. Il s’agit habituellement des pays en voie de développement.

On entend aussi souvent l’expression « marchés émergents ».

Marché organisé

Marché dont les participants se sont dotés de mécanismes et de normes de fonctionnement. Par exemple, le marché boursier dont toutes les opérations passent par la Bourse. Bien que le marché obligataire soit un marché de gré à gré, les participants ont accès aux mêmes informations de marché et se sont donné un code de fonctionnement, ce qui en fait également un marché organisé.

Marché primaire

Marché de capitaux où les titres sont émis pour la première fois. À différencier avec le marché secondaire où des titres déjà émis se négocient d’un investisseur à l’autre.

Marché secondaire

Marché de capitaux où des titres déjà émis sont négociés. Le marché secondaire inclut notamment les Bourses (Bourse de Montréal, Bourse de Toronto, etc.) et les marchés hors cote.

Modalité

Façon de faire les versements.

Momentum

Taux de variation du prix d’un titre ou du volume d’opérations sur ce titre qui permet de déceler une tendance. Par extension, cette définition est également applicable à un indice.

Moyenne capitalisation

Société dont la capitalisation boursière basée sur la juste valeur marchande est moyenne par rapport aux autres titres de l’indice concerné. Au Canada, après avoir classé les entreprises en ordre décroissant de leur capitalisation boursière, les entreprises 61 à 120 sont considérées de moyenne capitalisation. Cependant, la définition peut varier selon le gestionnaire; le montant de capitalisation boursière peut être le critère qui détermine quelle entreprise est considérée de moyenne capitalisation.

MSCI EAFE

Sigle de « Morgan Stanley Capital International Europe, Australasia and Far East ». Indice boursier reconnu qui permet de voir l’évolution générale des marchés boursiers liquides d’Europe, d’Asie et de l’Australasie. Cet indice exclut les marchés en émergence.

MSCI EM

Sigle de « Morgan Stanley Capital International Emerging Markets ». Indice boursier reconnu qui permet de voir l’évolution générale des marchés boursiers dans les marchés en émergence.

Multiple

Synonyme de ratio cours/bénéfice. Le symbole X est souvent utilisé dans ce sens. Par exemple, un multiple de 5X désigne un ratio cours/bénéfice de 5. Voir ratio cours/bénéfice.

N

NASDAQ

Acronyme de « National Association of Securities Dealers Automated Quotation ». Bourse à laquelle se négocient plusieurs titres technologiques.

NIKKEI

Indice composé de 225 titres négociés à la Bourse de Tokyo.

NYSE

Sigle du « New York Stock Exchange ».

O

Obligation

Titre d’emprunt remis à un investisseur par un émetteur sur lequel est indiquée la promesse de payer un coupon d’intérêt à une fréquence spécifiée et le principal à l’échéance de cet emprunt. Une obligation est identifiée de façon unique par la combinaison de : son émetteur, son coupon annuel d’intérêt et la date d’échéance finale de l’obligation.
(http://www.questionretraite.com/maintenez-le-rythme-cest-payant/maximiser-son-epargne/des-obligations-depargne-et-des-obligations-negociables/index.html#c429)

Obligation à haut rendement

Obligation comportant, aux yeux des investisseurs, un risque relativement élevé. Compte tenu du risque perçu, le rendement exigé de telles obligations est, lui aussi, relativement élevé.

Obligation a rendement réel

Obligation qui produit des intérêts qui sont ajustés en fonction des variations de l’indice des prix à la consommation.

Obligation d’épargne

Obligation émise sous plusieurs formes par le gouvernement fédéral et celui de certaines provinces. Elle constitue un prêt consenti par l’épargnant au gouvernement émetteur. Elle a une échéance de un an ou plus.
(http://www.questionretraite.com/maintenez-le-rythme-cest-payant/maximiser-son-epargne/des-obligations-depargne-et-des-obligations-negociables/index.html#c429)

Obligation de pacotille

Expression parfois utilisée pour désigner une obligation à haut rendement.

Obligation de société

Obligation émise par une société fermée.

Obligation négociable

Obligation qui se négocie sur les marchés par l’intermédiaire des courtiers. Ne pas confondre avec une obligation d’épargne.
(http://www.questionretraite.com/maintenez-le-rythme-cest-payant/maximiser-son-epargne/des-obligations-depargne-et-des-obligations-negociables/index.html#c429)

Option

Instrument financier qui confère au détenteur le droit d’acheter (option d’achat) ou de vendre (option de vente) un élément d’actif à un prix déterminé pour une période de temps déterminée. L’actif sous-jacent peut être une action ordinaire, une marchandise, une monnaie ou un indice (comme un indice boursier).

Le détenteur d’une option se négociant en Bourse peut la vendre, la lever pour acheter l’élément d’actif sous-jacent ou la laisser venir à échéance. La Corporation canadienne de compensation des dérivés agit à titre d’acheteur auprès du vendeur, et de vendeur face à l’acheteur pour les produits dérivés sur actions, obligations et indices inscrits en Bourse. Les produits hors Bourse, par exemple les régimes d’options d’achats d’actions qu’octroient certaines sociétés à leurs employés à titre de rémunération, sont émis par les sociétés elles-mêmes.

P

Papier commercial adossé à des actifs

Titre de créance émis par une institution financière dont l’échéance est généralement inférieure à un an et qui est garanti par des actifs sous-jacents tels des prêts hypothécaires, des prêts personnels, des soldes sur cartes de crédit, etc. Une telle opération, aussi appelée titrisation, permet à l’institution financière d’avoir accès à des fonds additionnels pour poursuivre ses opérations.

Papier commercial bancaire

Titre de créance émis par une société avec une échéance généralement inférieure ou égale à un an. Le papier commercial est aux sociétés ce que les bons du Trésor sont aux gouvernements.

Passif

Ce que vous devez. Par exemple un solde hypothécaire, des emprunts bancaires, le solde d’une carte de crédit, etc.

Passif actuariel

Ensemble des obligations financières qu’un régime de retraite ou d’assurance doit satisfaire, compte tenu de la nature du régime et des engagements envers les participants à ce régime.

PCAA

Voir papier commercial adossé à des actifs.

Pension de sécurité de la vieillesse

Prestation en argent que verse le gouvernement du Canada à tout citoyen âgé de 65 ans ou plus, selon certaines conditions.

Petite capitalisation

Société dont la capitalisation boursière basée sur la juste valeur marchande est petite par rapport aux autres titres de l’indice concerné. Au Canada, après avoir classé les entreprises en ordre décroissant de leur capitalisation boursière, les entreprises sont considérées de petite capitalisation à partir du 121e rang. Cependant, la définition peut varier selon le gestionnaire; le montant de capitalisation boursière peut être le critère qui détermine quelle entreprise est considérée de petite capitalisation.

Placement à revenu fixe

Investissement qui procure des revenus fixes jusqu’à l’échéance. Par exemple, un certificat de placement garanti d’une durée de 5 ans qui procure 4 % de rendement à chaque année.

Placement liquide

Actif financier ou titre qui peut facilement être transformé en espèces à la suite d’une vente.

Placement privé

Placement négocié de façon privée avec l’entreprise. Dans un tel contexte, l’opération ne passe pas par les mécanismes habituels des marchés organisés. Il s’agit d’un investissement faisant l’objet d’une convention entre actionnaire ou de souscription avec quelques autres actionnaires afin d’obtenir une participation dans une entreprise.

Point centésimal

Un centième de un pour cent. La différence entre 5,25 % et 5,27 % est de deux points centésimaux. L’abréviation p.c. pour désigner un point centésimal est couramment utilisée.

Point de base

Voir point centésimal.

Politique de placement

Ensemble des directives d’un investisseur quant à la façon d’investir ses fonds. Ces directives portent au minimum sur la répartition de l’actif, la marge de manœuvre accordée au gestionnaire, les risques acceptables, etc. et doivent être cohérentes avec les besoins de l’investisseur.
(http://www.questionretraite.com/maintenez-le-rythme-cest-payant/trucs-gagnants/une-politique-de-placement/index.html)

Portefeuille de référence

Répartition de l’actif net d’un portefeuille qui, selon le jugement de l’investisseur et sur une période minimale de cinq ans, doit correspondre aux besoins de cet investisseur et à sa tolérance au risque.

Pouvoir d’achat

Capacité de se procurer des biens et services avec une quantité donnée d’argent.

Prestation de retraite

Versement ou série de versements à une personne en vertu d’un régime de retraite conformément aux modalités de ce régime.

Prime de risque

Rendement additionnel exigé par rapport au rendement que procurerait un investissement considéré sans risque.

  • Exemple :

    Le rendement exigé sur un investissement en actions canadiennes comporte une prime de risque par rapport aux obligations émises par le gouvernement du Canada.

Prestations déterminées

Voir régime de retraite à prestations déterminées.

Prix de l’obligation

Juste valeur d’une obligation en fonction de l’évolution des taux d’intérêt. Le prix est exprimé en pourcentage de la valeur nominale. Le prix d’une obligation varie à l’inverse des taux d’intérêt. Si les taux montent, le prix de l’obligation baisse et inversement. Le prix de l’obligation est supérieur à la valeur nominale si les taux de marché sont inférieurs au taux de coupon; il est inférieur à la valeur nominale si les taux de marché sont supérieurs au taux de coupon.
(http://www.questionretraite.com/maintenez-le-rythme-cest-payant/maximiser-son-epargne/des-obligations-depargne-et-des-obligations-negociables/index.html#c429)

  • Exemple :

    Si le prix d’une obligation est de 98, l’achat de 10 000 $ de valeur nominale coûtera 9 800 $. La vente d’une obligation d’une valeur nominale de 10 000 $ à 105 permettra d’encaisser 10 500 $.

Produit dérivé

Voir instrument financier dérivé.

Produits de base

Produits qui se négocient par le biais de contrats à terme sur les différentes Bourses. L’anglicisme « commodities » est souvent utilisé. On entend parfois l’expression « denrées ».

  • Exemple :

    Le pétrole, l’or, etc.

Projection budgétaire

Estimation des revenus et des dépenses pour l’avenir.

Prospectus

Document d’information détaillé qu’un émetteur doit produire pour pouvoir émettre des titres au grand public.

Le prospectus vise à renseigner les investisseurs et leurs représentants pour les aider à prendre des décisions de placement éclairées. Le prospectus doit présenter un exposé complet, véridique et clair de tous les faits importants ayant trait aux titres qui seront émis. Il doit révéler tous les faits importants susceptibles d’affecter la valeur ou le cours du titre faisant l’objet du placement.

Certains émetteurs peuvent se prévaloir d’une dispense de prospectus pour vendre des titres, mais seulement sous certaines conditions.

Prospectus simplifié

Prospectus qui réunit toutes les exigences légales requises ainsi que l’information à laquelle l’investisseur a droit, mais sous forme abrégée.

PSV

Pension de sécurité de la vieillesse. Voir Pension de sécurité de la vieillesse.

R

RAP

Voir régime d’accès à la propriété.

Ratio cours/bénéfice

Quotient dont le numérateur représente la juste valeur marchande par action du titre et dont le dénominateur représente le bénéfice net par action. Ratio aussi connu sous le nom de « multiple ».

En général, trois ratios sont considérés. Le numérateur ne bouge pas. Par ailleurs, le dénominateur peut représenter le bénéfice net par action de la dernière année, le bénéfice net par action de l’année courante ou le bénéfice net anticipé par action de l’année à venir.

RCR

Voir régime complémentaire de retraite.

Rééquilibrage

Activité de répartition de l’actif qui a pour but de ramener le pourcentage de chaque catégorie d’actif composant le portefeuille à la cible visée. Ces pourcentages peuvent être plus ou moins éloignés de leur cible en raison de mouvements de marché, de nouvelles anticipations de rendement, etc.

REER

Voir régime enregistré d’épargne-retraite.

Régime à contributions définies

Anglicisme. Voir régime de retraite à cotisations déterminées.

Régime à prestations définies

Anglicisme. Voir régime de retraite à prestations déterminées.

Régime complémentaire de retraite

Souvent appelé « fonds de pension », le RCR est un régime de retraite établi dans une organisation pour les employés. Le revenu de retraite qu’il procure doit être viager, c’est-à-dire qu’il doit être versé la vie durant.

Régime coordonné avec le régime des rentes du Québec

Régime de retraite dont le montant reçu à titre de prestation dépend du montant et du moment des prestations à recevoir du régime des rentes du Québec.

Régime d’accès à la propriété

Régime qui permet de retirer certaines sommes du REER d’un particulier à certaines conditions pour l’achat ou la construction d’une habitation admissible.

Régime de pension agréé

Régime de retraite ayant reçu l’autorisation légale d’existence et de fonctionnement.

Régime de rentes du Québec

Régime public et obligatoire au Québec, destiné aux personnes qui travaillent ou ont déjà travaillé dans cette province ainsi qu’à leurs proches. Il offre une protection financière de base à la retraite, au décès ou en cas d’invalidité.

Régime de retraite à cotisations déterminées

Régime de retraite dont les cotisations de l’employeur et de l’employé sont fixées d’avance. Par exemple, l’employeur pourrait s’engager à verser le même montant que l’employé et ce dernier pourrait investir 4 % de son salaire annuellement dans le régime. L’employé ne sait toutefois pas le montant de rente qu’il recevra à la retraite, car ce montant dépendra des rendements obtenus sur les placements et du coût des rentes au moment de sa retraite.

Régime de retraite à prestations déterminées

Régime de retraite pour lequel vous connaissez à l’avance la rente de retraite que vous recevrez. Habituellement, la rente que vous recevrez en vertu de ce régime correspond à un pourcentage de votre salaire multiplié par le nombre d’années de service que vous avez complété.

Régime enregistré d’épargne-retraite

Compte ouvert dans un établissement financier pour accumuler un actif en vue de la retraite. Les cotisations que vous versez à un REER sont déductibles d’impôt (dans les limites permises) et les revenus de placement qu’il génère sont à l’abri de l’impôt tant qu’ils demeurent dans le REER.

Rendement

Revenus encaissés ou provenant de la plus-value non matérialisée d’un investissement. Le rendement est généralement exprimé en pourcentage. Si la période couverte est inférieure à un an, le rendement ne peut couvrir que cette période.Par ailleurs, un rendement qui couvre une période supérieure à un an est généralement exprimé en termes annuels. Le rendement est alors annualisé.

Rendement à l’échéance

Rendement anticipé sur le titre à revenu fixe jusqu’à la date d’échéance, compte tenu des intérêts à encaisser périodiquement, de la valeur nominale à encaisser à la date d’échéance, du prix payé au moment de l’achat et selon l’hypothèse du réinvestissement des intérêts jusqu’à la date d’échéance à ce même rendement.

Le rendement à l’échéance est le rendement observé sur le marché. Ce rendement change continuellement en fonction de l’évolution du marché.

À noter que, sur une obligation négociable, le rendement à l’échéance est une notion différente du taux de coupon.

Rendement annualisé

Rendement exprimé en termes annuels. Un rendement qui couvre une période de moins de six mois ne peut en aucun cas être annualisé. Par ailleurs, un rendement qui couvre une période de plus d’un an est généralement ramené sur une base de douze mois, ce qu’on exprime par le terme « annualisé ».

Rendement composé

Rendement qui suppose que le rendement obtenu pour une période a porté non seulement sur le capital investi mais également sur le rendement obtenu pendant la ou les période(s) précédente(s). On réfère souvent à ce concept par les intérêts gagnés sur les intérêts réinvestis.

Rendement espéré

Gain que vous prévoyez retirer de votre placement sous forme de revenus d’intérêts, de dividendes ou de gain en capital. Règle générale, plus le taux de rendement espéré de l’investissement est élevé, plus le risque est élevé. Le rendement obtenu peut différer considérablement du rendement espéré.

Rendement réel

Rendement obtenu par le portefeuille une fois retranché l’effet de l’inflation. Par exemple, si un placement rapporte 6 % par an (rendement nominal) et que l’inflation est de 2 %, le rendement réel est de 4 %. Ce rendement est particulièrement utilisé dans les études actuarielles.

Rendement relatif

Écart de rendement entre le rendement absolu d’un portefeuille et le rendement de l’indice de référence. On utilise souvent l’expression « valeur ajoutée » pour désigner le rendement relatif.

Rendement sans risque

Généralement défini comme étant le rendement obtenu sur les bons du Trésor émis par le gouvernement central avec une échéance de 91 jours.

Rente

Revenu régulier versé par un établissement financier ou un régime de retraite.

Rente certaine

Rente dont les versements sont offerts pour une période déterminée.

Rente différée

Rente dont les versements périodiques ne commencent pas à son acquisition, mais sont payés plus tard.

Rente garantie

Rente viagère dont les versements périodiques sont offerts tant que le rentier est en vie, mais avec une garantie de versement pour un certain nombre d’années. Par exemple, une rente garantie 5 ans versera au rentier une rente pendant au moins 5 ans, et ce, même s’il décède (le montant est alors versé selon les termes du contrat).

Rente indexée

Rente dont les versements sont augmentés afin de compenser l’effet de l’inflation.

Rente variable

Rente dont les versements varient périodiquement en fonction du rendement des placements qui la soutiennent.

Rente viagère

Rente payable à une personne sa vie durant.

Rentier

Personne qui bénéficie d’une rente.

Répartition de l’actif

Pourcentage du portefeuille que représente chaque catégorie d’actif le composant. Il peut s’agir de la répartition de l’actif visée ou réelle du portefeuille.

Réserve fédérale américaine

Banque centrale des États-Unis. Elle regroupe les douze banques régionales de la Réserve fédérale et le Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale. On parle également du « système de réserves fédérales ».

Retenue à la source

Montant déduit de la rémunération d’une personne pour payer les impôts et toute autre contribution obligatoire ou volontaire comme le régime de retraite ou une assurance.

Revenu disponible

Portion du revenu qu’une personne peut affecter de façon discrétionnaire à l’achat de biens et services ou à l’épargne après avoir honoré toutes ses obligations financières envers l’état ou envers les régimes obligatoires comme le régime des rentes ou volontaires comme une assurance collective.

Risque

Possibilité d’obtenir un rendement inférieur à celui anticipé ou encore de perdre une partie ou la totalité des sommes placées, et peut-être davantage. Il existe plusieurs types de risque qui peuvent affecter la valeur d’un placement, dont le risque de crédit, de contrepartie, de devises (change), le risque politique, etc.
http://www.questionretraite.com/maintenez-le-rythme-cest-payant/trucs-gagnants/le-risque-est-generalement-payant-a-long-terme/index.html

Risque de change (devise)

Volatilité du rendement liée uniquement aux changements des taux de change entre les devises.

Risque de contrepartie

Risque que la partie avec laquelle vous faites affaire ne respecte pas ses obligations (la livraison, le paiement, etc.) et que vous en subissiez un préjudice.

Risque de crédit

Risque de perte financière lié à la capacité ou à l’incapacité d’une contrepartie ou d’un émetteur de titres de respecter ses engagements.

Risque de levier

Risque relié au niveau, aux types de financement ainsi qu’aux variations de taux d’intérêt sur les emprunts. Voir levier.

Risque de liquidité

Le risque de liquidité est lié à la capacité d’assurer la disponibilité des fonds investis et de s’acquitter de ses obligations financières.

Risque de marché

Expression de la volatilité prévisible du marché sur un ensemble de titres, compte tenu de la position présente et de la volatilité observée au cours d’une période passée. Cela suppose que la volatilité d’un passé récent pourrait se reproduire dans le futur.

Risque de taux d’intérêt

Risque de base sur les titres à revenu fixe. Il s’agit du risque de variation de la juste valeur du titre liée à une variation des taux d’intérêt. La juste valeur varie en sens inverse des taux. Quand les taux montent, la juste valeur du titre baisse et inversement.

Risque d’inflation

Risque que le rendement réel des placements ne puisse compenser la hausse du coût de la vie. Par exemple, si vous avez un certificat de placement garanti (CPG) qui rapporte 5 % alors que l’inflation est de 2 %, votre taux de rendement réel est d’environ 3 %.

Risque politique

Risque que le gouvernement ne soit pas en mesure d’honorer ses engagements. Le risque que le gouvernement modifie les règles en place doit également être considéré. Par exemple, le gouvernement peut modifier, parfois même rétroactivement, les lois fiscales. Il peut également s’agir du risque qu’il y ait de l’instabilité politique ou une guerre.

RRQ

Voir Régime de rentes du Québec. Peut aussi désigner la Régie des rentes du Québec (http://www.rrq.gouv.qc.ca/).

S

S&P 500

Indice boursier reconnu qui permet de suivre l’évolution générale du marché boursier américain. Cet indice est basé sur les 500 plus grandes entreprises des États-Unis. Il est généralement considéré plus représentatif du marché boursier américain que l’indice Dow Jones qui n’est basé que sur 30 entreprises.

S&P/TSX

Indice boursier reconnu qui permet de suivre l’évolution générale du marché boursier canadien à la Bourse de Toronto. Cet indice, en vigueur depuis le 1er mai 2002, a remplacé l’indice TSE 300.

SEC

Sigle de « Securities and Exchange Commission ». Organisme de réglementation des marchés financiers aux États-Unis. (Voir http://www.sec.gov/).

SRG

Voir supplément de revenu garanti.

Supplément de revenu garanti

Prestation mensuelle versée par le gouvernement du Canada aux personnes à faible revenu qui reçoivent déjà la pension de la Sécurité de la vieillesse.

Surplus actuariel

Excédent de la valeur des investissements composant l’actif d’un régime sur la valeur du passif actuariel.

SV

Sécurité de la vieillesse. Voir Pension de sécurité de la vieillesse.

SWAP

Contrat financier qui consiste à échanger des flux financiers entre deux personnes. Par exemple, échanger le taux d’intérêt flottant d’un titre pour recevoir le taux d’intérêt fixe d’un autre instrument financier.

T

Taux à court terme

Taux associé aux échéances les plus rapprochées selon le marché. Dans le domaine obligataire, les taux à court terme sont généralement associés aux échéances de deux à cinq ans. Dans le contexte des valeurs à court terme, les taux à court terme sont généralement associés aux échéances de 1 à 91 jours.

Taux à long terme

Taux associé aux échéances les plus éloignées selon le marché. Dans le domaine obligataire, les taux à long terme sont généralement associés aux échéances de plus de 10 ans. Dans le contexte des valeurs à court terme, les taux à long terme sont généralement associés aux échéances de un à deux ans.

Taux d’escompte

Taux minimum auquel la Banque du Canada accorde des avances à court terme aux membres de l’Association canadienne des paiements.

Taux de base

Taux constituant la référence à partir de laquelle un investisseur exigera un taux de rendement d’un emprunteur qui présente un risque de crédit supérieur à celui du gouvernement central du pays.

Taux de change

Taux auquel il est possible d’échanger une monnaie pour en obtenir une autre. Par exemple, si le taux de change du dollar canadien par rapport au dollar des États-Unis est de 0,85 $, cela signifie qu’avec un dollar canadien, il est possible d’obtenir 0,85 $US. Inversement avec un dollar des États-Unis, il est possible d’obtenir 1,18 $CA.

La relation entre les deux est une simple division. Par exemple pour trouver combien de dollars canadiens un Américain pourrait obtenir à partir du taux de 0,85 $, il suffit de d’appliquer l’équation suivante : 1 ÷ 0,85 = 1,18

Il faut, bien sûr, tenir compte également du sens de l’opération à savoir que nous voulons acheter ou vendre la devise considérée. Le taux de change sera alors légèrement différent pour tenir compte du profit de l’institution dont c’est le métier d’acheter et de vendre des devises.

Taux d’intérêt / Taux d’intérêt nominal

Pourcentage de l’intérêt payable sur une dette, généralement exprimé pour une période de 12 mois. Par exemple, un prêt de 1 000 $ portant intérêt à 6 % rapportera 60 $ d’intérêt.

Taux d’imposition marginal

Taux d’imposition qui s’applique sur la tranche la plus élevée de revenu imposable.

Taux préférentiel

Taux demandé par les banques à leurs meilleurs clients, c’est-à-dire ceux qui présentent le risque de crédit le plus faible.

Titre

Type de placement.

Titre au comptant

Titre qui peut s’acquérir ou se vendre contre le versement d’argent comptant.

  • Exemple :

    Des actions.

    Des obligations.

Titre cyclique

Titre dont le cours boursier est fortement corrélé avec la tendance prévue de l’économie.

  • Exemple :

    Les titres miniers sont fortement liés à l’état de l’économie.

Titre défensif

Titre dont la volatilité du cours boursier est relativement faible compte tenu de l’état de l’économie.

  • Exemple :

    Un titre dans le secteur de l’alimentation est un titre défensif. Que l’économie soit en récession ou non, les gens doivent manger.

Titrisation/ Titralisation

Opération financière qui consiste souvent à transformer des créances en titres négociables qui seront ensuite vendus à des investisseurs.

Tolérance au risque

Capacité d’un investisseur à accepter une fluctuation importante à la baisse de la juste valeur de son portefeuille. Plus la tolérance au risque est forte, plus l’investisseur est capable d’accepter que la juste valeur du portefeuille puisse baisser.

Sa tolérance au risque peut être influencée par sa situation financière, son tempérament, etc.

U

Univers de placement

Ensemble des titres accessibles à un gestionnaire dans le cadre de son mandat de gestion.

V

Valeur actualisée / Valeur présente

Valeur équivalente aujourd’hui à une ou des sommes disponibles plus tard.

Valeur liquidative

Dans un contexte de fonds commun de placement, la valeur liquidative représente la juste valeur des placements, de laquelle il faut soustraire le passif pour en obtenir la valeur nette. Ce concept est souvent utilisé pour déterminer la juste valeur d’une unité du fonds commun de placement.

Valeur marchande

Expression qui n’est plus utilisée en comptabilité. Voir juste valeur.

Valeur mobilière

Synonyme de titre. C’est un type de placement. Par exemple, un bon du Trésor, un certificat de placement garanti, une obligation d’épargne, etc.

Valeur nominale

Représente le principal d’une obligation, d’une créance hypothécaire ou d’un prêt. Cette valeur sert de référence pour désigner la quantité du titre. Sur une obligation négociable traditionnelle, par exemple, ce montant apparaît dans le texte qui décrit toutes les conditions de l’obligation.

Dans le contexte des financements hypothécaires, signifie le solde en capital qui n’est pas encore remboursé.

Vente à découvert de certains titres

Vendre un titre sans le détenir. L’investisseur prévoit que la valeur du titre diminuera et qu’il sera possible de le racheter à un meilleur prix. L’opération consiste à emprunter un titre à un intermédiaire financier pour le vendre immédiatement sur le marché, en promettant de racheter le titre plus tard pour le rendre à l’intermédiaire. Cette stratégie de placement est extrêmement risquée, car l’investisseur peut perdre plus que la valeur du titre négocié si, dans les faits, la valeur du titre augmente. Théoriquement, la perte pourrait être illimitée. Pour investisseurs avertis seulement.

Vérification au préalable

Examen complet d’une société, d’un actif immobilier, d’un emprunt ou de fonds propres, dans le but d’en certifier l’exactitude et de donner un niveau de confiance à l’investisseur. Elle comprend les vérifications commerciales, financières, techniques, juridiques et environnementales.

Vérification diligente

Anglicisme. Voir vérification au préalable.

Volatilité

Fluctuation plus ou moins rapide sur une courte période. On dit d’un marché ou d’un titre qu’il est volatil lorsque sa juste valeur est susceptible de subir des variations rapides. La volatilité est dite élevée si les cours ou les taux varient beaucoup sur une courte période de temps. À l’opposé, la volatilité est dite faible si les cours ou les taux varient peu sur une courte période.