20 conseils pour épargner et planifier

Question Retraite vous propose dans cette rubrique une série de 20 conseils simples et directs qui sont d’ordre budgétaire, financier et mettent en lumière notre attitude face à l’épargne et à l’argent.

1 Commencez tôt à épargner.

Il faut se rappeler que bâtir son épargne n’est pas un sprint, mais bel et bien un marathon. Chaque fois que vous réussirez à mettre des sous de côté, vous pourrez en être fier et voir vos placements prendre du volume. Épargner un petit 20 $ par semaine vous donnera un peu plus de 1 000 $ à la fin de l’année.

2 Soyez patients.

Lorsque vous évaluez dans quel véhicule de placement mettre votre épargne, il se peut bien que vous trouviez certains taux de rendement plutôt « pépères » par les temps qui courent… Il faut connaître votre profil d’investisseur et faire des choix plus ou moins risqués selon le cas. Lorsque vous planifiez votre retraite à 35 ans, vous avez encore plusieurs années devant vous pour faire croître vos avoirs.

3 Attention aux achats impulsifs.

Les occasions d’achat ne manquent pas dans notre monde de consommation. Rien de tel qu’un achat non réfléchi pour déstabiliser votre budget. Avez-vous vraiment besoin de cet ensemble de cinéma maison qui vous entraînera dans des paiements mensuels de 100 $ par mois pendant 2 ans?

4 Projetez-vous dans l’avenir.

Vous avez toutes sortes de projets et vos amis trouvent que vous arrivez toujours à les réaliser. Voilà une bonne nouvelle. Vous avez appris à vous fixer des objectifs et à prendre les moyens concrets pour les atteindre pas à pas. Il en est ainsi aussi dans les projets financiers. La règle d’or consiste à revenir régulièrement sur ses objectifs et à ajuster son plan au fur et à mesure en tenant compte des changements dans votre vie.

5 Planifiez, planifiez et planifiez.

Pourquoi? Il faut faire le point régulièrement sur votre situation financière. Vous voulez acheter votre première maison? Avez-vous assez d’argent de côté pour la mise de fonds? Avez-vous placé une partie de votre épargne dans un REER vous permettant de retirer sans impôt jusqu’à 25 000 $ de vos régimes enregistrés d’épargne-retraite pour l’achat ou la construction d’une maison? Même si votre retraite est pour dans 25 ou 30 ans, donnez-vous un premier plan en sachant que la situation évoluera avec le temps. Le guide de la planification financière de la retraite de Question Retraite est un excellent outil pour agir dès maintenant.

6 Pensez en termes de dépenses…

De votre revenu brut, votre employeur soustrait certaines retenues salariales et de l’impôt à payer. Mais, quand vient le temps d’acheter un produit ou un service, qui vous coûte 100 $, par exemple, rappelez-vous la chose suivante : ce 100 $ net (plus TPS et TVQ) représente en fait 20, 30 ou 40 dollars de plus selon votre taux d’imposition et vos autres retenues salariales. Si vous gagnez 15 $ de l’heure, vous devrez travailler environ 9 heures pour cet achat (environ 20 % de retenues salariales). Voilà un peu pourquoi tant de gens deviennent habiles en faisant toutes sortes de petits travaux par eux-mêmes. On dit souvent, en effet, qu’épargner équivaut à se payer soi-même.

7 Les bonnes et les mauvaises dettes…

Vous devez apprendre à faire usage du crédit de manière intelligente. Idéalement, vous devriez ne pas avoir de dettes, mais rares sont les gens qui peuvent s’acheter une maison sans obtenir de prêt hypothécaire. Appelons votre dette hypothécaire une bonne dette puisque votre maison est aussi un placement immobilier important qui prendra de la valeur. Par contre, les achats faits avec une carte de crédit à la consommation devraient être payés dès la réception de votre compte. Les taux d’intérêt de ces cartes sont beaucoup trop élevés. Les achats de consommation courante (meubles, électronique, etc.) ne prennent pas de valeur.

8 Faites votre budget…

Et respectez-le! Prenez le contrôle de vos finances personnelles. Pour y arriver, faites vos prévisions budgétaires. Vous pourrez suivre vos revenus et vos dépenses à la semaine ou au mois. À vous de choisir. Prenez le temps de faire vos prévisions de revenus et de dépenses. Vous pouvez utiliser la grille de calcul de Question Retraite qui vous permet de déterminer les dépenses fixes et les dépenses variables et votre épargne, incluant l’épargne-retraite. Vous verrez rapidement où vos habitudes de consommation pourront être modifiées pour réaliser les projets qui vous tiennent à cœur.

9 Attention à l’inflation!

Lorsque vous faites des prévisions de revenus ou de dépenses, n’oubliez jamais le facteur d’inflation. C’est l’inflation qui gruge votre pouvoir d’achat. Les planificateurs en tiennent compte dans leurs prévisions de revenus futurs.

10 Vivez en dessous de vos moyens!

Une fois que votre budget est fait, vous avez maintenant une bonne idée de vos revenus et de vos dépenses. Même si cela peut paraître simpliste, assurez-vous que vos dépenses n’excèdent pas vos revenus de toute provenance. S’enrichir, ce n’est pas vivre selon ses moyens, c’est vivre en dessous de ses moyens. Adoptez un style de vie où vous éliminez toutes les dépenses superflues.

11 Déterminez votre profil d’investisseur!

Maintenant que vous avez réussi à épargner en vue de faire des placements, prenez le temps de découvrir votre profil d’investisseur. Êtes-vous prêt à mettre la main sur des actions de grandes entreprises canadiennes versant des dividendes ou à investir dans des obligations à taux fixes? En général, le rendement et le risque vont de pair. Pour connaître votre profil d’investisseur, vous pouvez consulter les sites Internet des institutions financières.

12 Demandez conseil!

Vous trouvez que votre stratégie d’épargne et de placement ne semble pas fonctionner? Vous êtes encore endetté malgré des efforts louables? Il est peut-être temps de vous faire conseiller. Votre institution financière est en mesure de vous aider à y voir plus clair. Pour des conseils sur les différents aspects de la planification financière, un planificateur financier peut vous aider (http://www.iqpf.org/public/repertoire.fr.html ). Pour des questions budgétaires, les Associations coopératives d’économie familiale (ACEF) ont des bureaux dans plusieurs régions du Québec. Voir le Guide des finances personnelles 2013 de la collection Protégez-vous.

13 Posez des questions!

N’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous viennent à l’esprit concernant vos placements, vos REER et vos finances personnelles. Lorsqu’on veut mettre de l’ordre dans ses affaires, il vaut mieux tout mettre sur la table et se donner un plan clair qui vous aidera à cultiver votre croissance.

14 Méfiez-vous des solutions miracles!

Vous avez entendu parler de scandales financiers et vous vous méfiez maintenant des rendements miraculeux qu’on vous propose? Voilà une attitude qui vous servira et protégera vos acquis. L’Autorité des marchés financiers a produit un guide personnel qui vous aidera à faire des choix éclairés. On peut se le procurer sur leur site Web : www.lautorite.qc.ca.

15 Pensez REER.

Même si le temps des campagnes de REER se situe principalement en début d’année, vous pouvez aussi cotiser au régime tout au long de l’année. Et pourquoi ne pas procéder par retraits systématiques?

16 Simulez!

Même si la retraite est encore un lointain point à l’horizon, faire des simulations et se donner des objectifs clairs vous aidera à prendre des décisions éclairées. Un planificateur financier a les outils informatiques pour faire ce genre de projections. Question Retraite a également développé un calculateur, Mon plan, je le fais maintenant!, pour vous aider à calculer combien vous devez épargner par année. Vous pouvez aussi consulter le site Internet de Retraite Québec. SimulRetraite est un outil interactif qui permet de connaître les sources de revenus à la retraite et de faire des simulations. Vos données sont conservées pendant 18 mois.

17 Mettez de l’ordre dans vos affaires!

Si vous ne retrouvez pas vos relevés bancaires et que vos factures s’empilent, prenez le temps de mettre de l’ordre dans vos documents. Simple question d’organisation et de classement, vous y verrez plus clair. Pas besoin d’un gros classeur en métal, ni d’un cours en gestion des archives pour prendre le dessus. Vous pouvez utiliser les mêmes catégories que celles de votre budget.

18 Parlez-en en famille!

Si votre situation familiale change ou si vous subissez des changements dans votre travail, expliquez à vos enfants ce qui se passe. Comme votre budget risque d’être modifié par ces changements, il faudra sans doute faire des ajustements qui toucheront toute la petite famille. Chacun pourra participer à sa mesure.

19 Maintenez le cap!

Parfois, les meilleures planifications ne donnent pas les résultats escomptés. Plusieurs facteurs peuvent influencer la réussite de nos projets. Prenez le temps de vous arrêter et de faire le bilan afin de maintenir le cap.

20 Récompensez-vous!

Planifier, analyser, budgéter, épargner… Tout cela ne doit pas devenir une obsession. Pour vous récompenser, offrez-vous tout de même quelques gâteries. Après tout, votre objectif est d’atteindre une certaine liberté financière.